Sculptural Studies
(Couleurs Tièdes)

 

Une exposition de Baptiste Croze
premier volet du cycle d'exposition "livre gris", organisé par Simon Feydieu

Exposition du 14 janvier au 21 janvier 2015

 

Un agencement in situ d’objets hétéroclites, disposés à même le sol, pointés vers le haut.
Investir de préférence la salle au niveau le plus bas de l’architecture d’accueil.
Les éléments collectés ont la caractéristique de se maintenir à la verticale, indépendamment de leur position habituelle.
Leur centre de gravité est variable mais leur équilibre reste précaire.
Favoriser des éléments dont la base est étroite et le sommet effilé.
La hauteur de chaque objet est inférieure aux genoux de l’artiste et par extension aux genoux des visiteurs.
Les éléments collectés peuvent tout aussi bien être le fragment d’un objet.
Bien que la plupart des objets soient manufacturés, aucun n’est présenté à plus d’un exemplaire.
Le fonds est potentiellement infini mais non démultiplié.
Le fonds s’agrémente de nouveaux objets, à chaque exposition, à chaque occurrence, de manière empirique.
Il n’a cependant pas de cohésion définitive.
Les éléments du fonds sont potentiellement illimités dans le nombre mais demeurent aliénables.
Pour chaque occurrence de « Sculptural Studies », la prospection d’objet dépasse largement les besoins
de l’exposition. La sélection des éléments se fait selon des combinaisons formelles inédites et in situ.
Leur agencement structure l’espace, selon un système de grille non-orthonormée.
Modifier les agencements où les objets se cachent mutuellement dans leur périmètre immédiat.
Aucun élément n’est accolé à un mur, à un pilier ou à tout autre élément architectural,
observant une distance comprise entre quinze et vingt centimètres.
Ne pas tenir compte des ouvertures des portes.
La répartition des objets est régulière sur toute la surface investie. Compter entre 3 et 6 objets par m2.
Intégrer à la médiation de l’exposition des anecdotes sur la provenance des objets.
Mettre à disposition des responsables de l’espace un certain nombre d’objets délaissés lors de
l’agencement afin de remplacer les objets brisés ou dérobés lors de l’exposition.
L’objet de remplacement sélectionné réunit plusieurs des caractéristiques notables des objets dans leur périmètre immédiat.
Les responsables de l’espace sont tenus de redresser les objets renversés
dans le cas où les visiteurs ne le feraient pas d’eux-mêmes.
Les responsables de l’espace sont tenus, à la fin de l’exposition, de remballer sans attention
particulière, les objets à la verticale dans des caisses de rangement.
La spécificité d’une nouvelle occurrence repose sur l’ajout d’une nouvelle caractéristique formelle à
celles préalablement énoncées. L’intitulé invariable « Sculptural Studies » est alors suivi, entre
parenthèses, d’un terme qualifiant cette caractéristique, composant ainsi un nouveau titre.


Simon Feydieu
Le 14 janvier 201