volet 1 / 2 / 3 / 4  
 

ET POUR MATERIAU, LES STANDARDS

Une exposition de Cyril Aboucaya, Glen Baxter, Vincent Busson, Christel Conchon, Margaret Dearing, Ariel Fleiszbein, Benoît Géhanne, Nicolas Guiet, Jean François Leroy, Miquel Mont, VBG, 9th Ward Marching Band,
sur l'invitation de Kurt-Forever,
du 4 avril au 29 mai 2013

www.kurt-forever.com


Si elle fonctionne comme système modélisant, l'industrie culturelle ne peut pourtant se départir d'un certain besoin d'innovation.
Car, comme Edgar Morin le souligne, la normalisation « […] se heurte à une exigence radicalement contraire, née de la nature même
de la consommation culturelle, qui réclame toujours un produit individualisé, et toujours nouveau.»
A charge pour la culture, devenue industrie,de trouver ce juste équilibre mercantile :
la dynamique entre un univers stéréotypé producteur de codes auxquels s'assujettir, et une certaine liberté de création.
Et, afin de s'adapter aux publics, d'intégrer quelque différence standard- ce que Morin désigne comme une électrode négative
chargée d'insuffler la dose minimale mais indispensable de vitalité au sein de ces structures de production rigides-. Cela s'appelle aussi de la récupération.
Voilà le paradoxe sur lequel cette exposition travaille, en réunissant des œuvres qui reviennent sur les principes de la contradiction fondamentale
entre généralité et particularité, standard et invention. Mais en proposant, cette fois, de l'envisager à rebours
. Et pour matériau, les standards : par déprise de cet automatisme de constante récupération par l'industrie, et comme une catharsis,
tenter, au contraire, d'élaborer l'unique à partir du même.

L'exposition se déclinera en quatre volets, n'impliquant ni relations causales, ni développement narratif :
pour parer à l'écueil d'une grille de lecture trop univoque, quatre propositions divergentes, présentant chaque fois différemment les œuvres,
afin de réaffirmer l'accrochage comme procédure construite, et donc déconstructible.

Marion Delage de Luget

accueil / expositions